Je veux le dire à tous les Français et au monde qui nous regarde : nous, l'Europe, nous l'aimons !

François Bayrou, discours de Strasbourg, le 6 mars 2012 :


"Mes chers amis,


J'ai doublement ou triplement chaud au cœur pour cette soirée avec vous à Strasbourg, mais je veux que mes premiers mots soient pour les centaines de personnes parmi toutes celles présentes ce soir, et notamment beaucoup de jeunes, qui n'ont pas pu entrer à l'intérieur de cette salle, qui ont dû rester devant les écrans dans le hall et à qui je voudrais que nous adressions un signe d'amitié en les applaudissant.

J'irai les voir, je le promets, à la fin. Vous resterez quelques minutes à votre place et j'irai les rencontrer pour leur demander de nous excuser de cette difficulté d'organisation, avec une salle trop petite pour le public, les citoyens qui nous ont rejoints.

J'ai chaud au cœur, car, comme Bernard Stoessel, l'a expliqué et Yann Wehrling aussi, de même que Nathalie Griesbeck, nous avons ce soir le sentiment d'une famille qui se retrouve et qui se rassemble après des péripéties ; mais c'est normal de vivre des péripéties quand on est une famille politique qui croit profondément, qui a des convictions profondes et qui traverse les tempêtes politiques sans rien céder. [...]"

La suite et plein d'autres choses formidables sur bayrou.fr !